Guide - tout savoir pour choisir la bonne taille de ventilateur plafond

Comment déterminer la bonne taille de ventilateur de plafond en trois étapes simples

Évidemment, on se doute bien que pour une petite pièce, il faut un petit ventilateur de plafond. Ceci étant dit, on est pas beaucoup plus avancé.

Quelle taille correspond à un « petit » ventilateur de plafond ? Pour quelle taille de pièce ? Qu’en est-il de la hauteur sous plafond ? Et à quelle distance du mur les pales doivent elles se trouver ?

Comme vous le voyez, on peut se poser pas mal de question, même en sachant que petite pièce signifie petit ventilateur.

Choisir le bon ventilateur de plafond vous assure des performances optimales en fonction de la pièce de la maison dans lequel vous souhaitez l’installer, ainsi que la meilleure circulation d’air possible. Cela vous procurera également le meilleur confort possible et un ventilateur qui ne choque pas l’œil. En effet rien de plus bizarre qu’un petit ventilateur de plafond trop en hauteur dans une grande pièce. A l’inverse, un ventilateur surdimensionné dans une petite pièce basse de plafond peut sembler étrange.

En plus de vous apporter un confort important,  un ventilateur de plafond de taille adéquat peut vous faire économiser de l’argent. Il ne coute pas cher à faire fonctionner quand on le compare à la consommation électrique d’un climatiseur ce qui vous fera de belles économies à la fin du mois.

Mais avant d’acheter un ventilateur de plafond, vous devez savoir déterminer la bonne taille de ventilateur en fonction des dimensions de votre pièce.

Vous connaissez l’adage ; « un bon schéma vaut mieux qu’un long discours » ? Nous en sommes des défenseurs farouches.

Voici donc une petite infographie qui vous permettra rapidement de définir les grandes lignes des critères à prendre en compte pour bien choisir son ventilateur de plafond.

Guide - Choisir la bonne taille de ventilateur plafond

Établir correctement la bonne taille de votre ventilateur de plafond vous permettra de vous assurer de ses performances et de sa longévité, ainsi que du confort et de la sécurité des occupants. Un petit ventilateur dans une grande pièce va devoir travailler deux fois plus pour rafraichir la pièce ce qui risque d’amener le moteur à griller rapidement. Les moteurs électriques n’aiment généralement pas fonctionner à pleine puissance pendant un très long moment.

Par contre, un ventilateur de plafond surdimensionné pour un petite pièce risque de créer une circulation d’air trop importante et au final désagréable.

A moins d’envisager de changer le moteur de votre ventilateur de plafond ou vivre dans un courant d’air, il est nécessaire de choisir un ventilateur de plafond en relation avec la taille de votre pièce.

 

Bien sûr, un peu de bon sens est de rigueur et ce guide ne doit pas être pris au pied de la lettre quel que soit le cas de figure. Si par exemple votre pièce fait 12 mètres de long sur trois de large (donc 36 m²) il ne sera pas très recommandé d’y mettre le même ventilateur de plafond que pour une pièce de six mètres sur six qui possède pourtant la même surface.

Première étape : Choisir la taille de ventilateur de plafond appropriée

Cela peut être tentant de choisir un modèle plus grand ou dont le design vous plait, ou plus petit pour rester discret ou parce qu’il sera moins cher.

Mais s’il existe une trop grosse différence de rapport entre la taille de votre pièce et celle du ventilateur, soit il va fatiguer, soit vous allez vivre dans un courant d’air permanent.

Rappel : comme indiqué sur notre infographie ; si le ventilateur qui vous intéresse possède un nombre de pales impair, l’amplitude se calcule du centre de l’appareil jusqu’au bout d’une de ses pales. S’il possède un nombre pair de pales, c’est d’une pale à la pale opposée.

Seconde étape : La fixation de votre ventilateur de plafond

N’oubliez pas que, même si vous ne connaissez personne de plus de deux mètres, les personnes grandes ou de taille normales peuvent lever les bras pour telle ou telle raison.

On arrivera sans problème à dépasser les deux mètres et on peut se faire mal. Surtout dans le cas d’un ventilateur de plafond en bois ou en métal de grande amplitude qui tourne à pleine vitesse.

La hauteur minimum entre les pales et le sol ne doit pas descendre en dessus de 220 cm.

Si votre hauteur sous plafond ne le permets pas, il vous faudra hélas opter pour un autre type de rafraichissement de l’air ou pour un ventilateur sur pied ou mural. Ces modèles sont protégés par une grille qui limite les risques de blessure.

Troisième étape : Le système de fixation de votre ventilateur plafond

Si votre plafond est en pente, il va falloir calculer le degré d’inclinaison et choisir un kit d’accrochage adapté.

calcul de pente - taille ventilateur plafond
Cliquez sur l’image pour vous rendre sur le site et calculer la pente de votre plafond

Pour ce faire on calcule d’abord la hauteur du mur le plus bas et celle du mur (ou du sommet de la charpente) le plus haut. On soustrait la distance du plus bas à celle du plus haut.

Puis on mesure la distance au sol qui sépare ces deux points.

Une fois ces deux valeurs définies, soit on est doué en mathématiques et on applique la formule de tangente inverse, soit comme nous on passe par la solution de facilité qui est la suivante :

  • On se rend sur ce site bien pratique  (un peu en dessous du début)
  • On entre la hauteur et la distance horizontale
  • On consulte le résultat en dessous

Si votre plafond est haut, il faut déterminer la longueur de la tige d’extension.

Consultez le schéma ci-dessus et notez la hauteur de tige d’extension correspondante pour votre hauteur sous plafond.

En résumé :

  1. Déterminez la taille de la pièce et l’amplitude du ventilateur qui vous intéresse
  2. Déterminez la hauteur sous plafond et le système d’accroche approprié
  3. Choisissez la bonne tige de support / extension

Avertissement :

Cela va sans dire mais encore mieux en le disant : pensez bien à suivre les consignes de sécurité spécifiques à un ventilateur de plafond lors de l’installation.